Les Indispensables du cinéma 1911

 

Introduction, principes et index

Au programme : la suite des comédies de Max Linder, les tâtonnements productifs de Griffith, les premiers péplums (La Chute de Troie, L’Odyssée), les premiers Feuillade, le dessin animé qui prend son essor grâce à Winsor McCay, la confirmation de Urban Gad après L’Abysse, le premier film (peut-être) utilisant deux caméras (La Défense de Sébastopol), et… L’Enfer, parfois considéré comme le premier long métrage.

Calcul de l’indice de notoriété pour 1911 :

Mise IMDb x le nombre de contrats courants (bonus de 2 pour les contrats singuliers) x le nombre de surbrillances prioritaires dont on retrouve les cotes sur le site iCM (un autre bonus de 2 est également établi pour les surbrillances singulières). Pour la natte principale d’entrée de jeu, la mise est de 6 et 1. Limite pour le donneur de 30.

 

Œilleton tribal en août 2017 :

5/21

La partie s’est déroulée le 25 août 2017, en voici les résultats :

 1/ L’Enfer (1911)… 6 300 points
2/ Le Dernier Cri des dessins animés (1911)… 4 032 points
3/ The Lonedale Operator (1911)… 1 452
4/ Max victime du quinquina (1911)… 280

5/ La Chute de Troie (1911)… 248

6/ Le Retapeur de cervelles (1911)… 134
7/ Max veut faire du théâtre (1911)… 130
9/ Enoch Arden (1911)… 128
10/ The Miser’s Heart (1911)… 128
12/ Karadjordje (1911)… 67
13/ Den sorte drøm (1911)… 63
14/ Die Verräterin (1911)… 63
16/ La Défense de Sébastopol (1911)… 62

17/ L’Odyssée d’Homère (1911)… 62

18/ What Shall We Do with Our Old? (1911)… 62

19/ Max et sa belle-mère (1911)… 62

20/ Max dans sa famille (1911)… 62

21/ La Tare (1911)… 61

 
Publicités