Les connecteurs logiques

Connecteurs logiques, mots de transition, de temporalité et d’espace

 

Un récit, ça s’articule. C’est le rôle de certaines locutions, de compléments circonstanciels, d’adverbes. Plutôt en début de phrase voire de paragraphe, on peut également les retrouver à l’intérieur de la phrase pour en atténuer l’effet, varier le style et gagner en souplesse, par souci de rythme. Dans un récit, ils sont indispensables. Leur variété est le signe d’une maîtrise narrative de l’auteur.

Un connecteur logique, ça se chérit, ça se respecte, et ça se met à l’honneur.

Les locutions prépositives :

Afin de.

Exemple chez Zola :

Afin de contenter quelques clientes qui étaient venues, on avait dû bouleverser déjà les armoires ; et, sur les deux longues tables de chêne, à gauche et à droite du salon, traînait un fouillis de manteaux, de pelisses, de rotondes, des vêtements de toutes les tailles et de toutes les étoffes.

À force de.

Exemple, Victor Hugo :

À force d’aspirer à ce grand but : connaître,
À force de sonder le fond sacré de l’être,
À force de fixer mes regards inquiets (…)

À la faveur de.

Exemple chez Proust :

De sorte qu’à la faveur de cet amour aveugle elle se sentait peut-être baignée de plus de tendresse que d’habitude.
(À noter que deux connecteurs se suivent ici.)

À l’aide de.

Exemple chez Nietzsche (trad. Marnold-Morland) :

À l’aide de ce mirage de beauté, la « Volonté » hellénique combattit cette aptitude à la souffrance, cette philosophie du mal et de la douleur, apanages corrélatifs de tout instinct artis­tique : et, tel un monument commémorant sa vic­toire, se dresse devant nous Homère, l’artiste naïf.

À l’entour de.

Exemple, Hugo :

À l’entour de la salle, le long de la haute muraille, entre les portes, entre les croisées, entre les piliers, l’interminable rangée des statues de tous les rois de France depuis Pharamond.
(Assez peu utile, mais notons un autre connecteur plus courant dans la phrase qui précède : « À quelques pas de nous ».)

À l’instar de.

Exemple, Flaubert :

À l’instar de Rousseau, il faisait plus de cas de la femme d’un charbonnier que de la maîtresse d’un roi.

À l’insu de.

Deux exemples chez Balzac :

À l’insu de Julie, sa vanité féminine, son intérêt et un vague désir de vengeance s’accordèrent avec son amour maternel pour la faire entrer dans une voie où de nouvelles douleurs l’attendaient.

À l’insu de son père, elle voulut que la chambre de Charles restât dans l’état où il l’avait laissée.

À moins de.

Exemple chez Gérard de Nerval :

À moins de cent milles de distance du confluent de l’Alléghany et du Monongehala, est situé un vallon délicieux, ou ce qu’on appelle dans la langue du pays un bottom, véritable paradis borné de tous côtés par des montagnes et par le cours de l’Ohio, que les Français ont surnommé Belle Rivière.

À partir de.

Exemple chez Hugo :

À partir de cette heure bénie et sainte où un baiser fiança ces deux âmes, Marius vint là tous les soirs.

Au-dehors de.

Exemple dans la Bible, trad. Osterwald :

Et au-dehors de la porte de dedans il y avait des chambres pour les chantres, au parvis de dedans, lesquelles étaient au côté de la porte du septentrion, et regardaient le chemin du midi.

Au-delà de.

Exemple chez Proust :

De même au-delà de la mer, derrière une rangée de bois une autre mer commençait, rosée par le coucher du soleil et qui était le ciel.

(Quelqu’un a dit que Proust multipliait les connecteurs logiques ?)

Au-dessous de.

Deux exemples chez Chateaubriand (chacun ses tics) :

Au-dessous de Londres, c’est l’Angleterre industrielle et commerçante avec ses docks, ses magasins, ses douanes, ses arsenaux, ses brasseries, ses manufactures, ses fonderies, ses navires…

Au-dessous de nous, dans le bassin dont je viens de décrire la circonférence, on distinguait les collines et la plupart des monuments d’Athènes…

Au moyen de.

Exemple, certes pas très narratif, chez Kant :

Au moyen de cette propriété de notre esprit qui est le sens extérieur, nous nous représentons certains objets comme étant hors de nous et placés tous dans l’espace.

Autour de.

Exemple chez Zola :

Autour des neuf bancs de criée, rôdaient déjà des revendeuses tandis que les employés arrivaient avec leurs registres, et que les agents des expéditeurs, portant en sautoir des gibecières de cuir, attendaient la recette, assis sur des chaises renversées, contre les bureaux de vente.

Avant de.

Exemple chez Zola :

Avant de connaître Thérèse, Laurent avait la lourdeur, le calme prudent, la vie sanguine d’un fils de paysan. Il dormait, mangeait, buvait en brute. (Zola suit avec : À toute heure…).

De peur de.

Exemple chez Rousseau :

De peur de gâter le portrait, nous essayons les changements sur une copie que je lui en ai fait faire, et il ne les transporte sur l’original que quand nous sommes bien sûrs de leur effet.

En dehors de.

Exemple chez Proust :

En dehors de la jeune femme du docteur, ils étaient réduits presque uniquement cette année-là (bien que me Verdurin fût elle-même vertueuse et d’une respectable famille bourgeoise excessivement riche et entièrement obscure avec laquelle elle avait peu à peu cessé volontairement toute relation) à une personne presque du demi-monde…

En dessous de.

Exemple chez Jack London (trad. Postif-Gruyer) :

En dessous de lui s’étendait le Yukon, large d’un mille et prisonnier sous trois pieds de glace. Et cette glace elle-même était ensevelie sous trois pieds de neige.

En dépit de.

Exemple chez Huysmans :

En dépit de sa forme magnifique, en dépit de l’imposante allure de ses vers qui se dressaient avec un tel éclat que les hexamètres d’Hugo même semblaient, en comparaison, mornes et sourds, Leconte de Lisle ne pouvait plus maintenant le satisfaire. (Le paragraphe qui précède est introduit par une locution prépositive : À l’exception de ces poètes et de Stéphane Mallarmé qu’il enjoignit à son domestique de mettre de côté, pour le classer à part, des Esseintes n’était que bien faiblement attiré par les poètes.)

En guise de.

Exemple toujours chez Huysmans :

En guise de table de nuit, il installa un antique prie-Dieu dont l’intérieur pouvait contenir un vase et dont l’extérieur supportait un eucologe…

Faute de.

Exemple chez Balzac :

Ainsi, faute de dix ou douze mille francs, vous alliez vous tuer. Vous êtes un enfant, vous ne connaissez ni les hommes, ni les choses.

Grâce à.

Exemple chez Proust :

Grâce à l’art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier, et autant qu’il y a d’artistes originaux, autant nous avons de mondes à notre disposition, plus différents les uns des autres que ceux qui roulent dans l’infini, et qui bien des siècles après qu’est éteint le foyer dont ils émanaient, qu’il s’appelât Rembrandt ou Ver Meer, nous envoient leur rayon spécial.

Lors de.

Exemple chez Balzac :

Lors de la fameuse année de 1811, dont la récolte coûta des peines inouïes, après vingt ans de service, Grandet résolut de donner sa vieille montre à Nanon, seul présent qu’elle reçut jamais de lui.

Près de.

Exemple chez Zola :

Près de trois semaines se passèrent. Laurent revenait à la boutique tous les soirs ; il paraissait las, comme malade ; un léger cercle bleuâtre entourait ses yeux, ses lèvres pâlissaient et se gerçaient.

Sur le point de.

Chez Gide :

Sur le point de me retirer, d’un ton très fatigué et très vieux, je priais : « Monsieur Gide, où en sommes-nous avec le temps ? ».

Autres locutions prépositives : À l’exception de. À raison de. Au-devant de. Au moyen de. Auprès de. Au prix de. De façon/manière à. De par. Du côté de. En arrière de. En bas de. En deçà de. En plus de. Face à. Hors de. Indépendamment de. Loin de. Par-delà. Par manque de. Par rapport à. Par suite de. Quitte à (sauf à). Vis-à-vis de.

Les compléments circonstanciels :

Un connecteur logique, c’est un appendice au récit et à la phrase qui articule le récit. Grammaticalement parlant, on pourrait presque dire qu’ils ne sont pas obligatoires dans une phrase, et que tout l’art de les placer est alors de savoir quand et où, parce que leur rôle est avant tout d’éclairer le récit. Certains peuvent ainsi être des compléments circonstanciels, qui peuvent tout aussi bien être supprimés d’une phrase ou déplacés.

Les compléments précisent une circonstance à la phrase et au récit. Une précision souvent liée au temps, au lieu, mais aussi à la manière, à la cause, au moyen ; elle peut être une comparaison, avoir un but, une concession, une restriction, une condition ou une opposition.

Parmi ces compléments, on peut trouver :

Des propositions subordonnées

Exemple chez Zola avec bien qu’il eût :

Bien qu’il eût mené la vie chaste d’un bourgeois enfoncé dans l’idée fixe de devenir millionnaire, il traînait à quarante-cinq ans des jambes alourdies de vieillard.

Autres exemples : C’est ainsi que (suivi d’une proposition principale), lorsqu’il eût (suivi d’une proposition principale), tandis qu’il…, l’objet s’étant cassé…, la nuit étant tombée, dans l’heure qui suivit, etc.

Des verbes au gérondif ou des groupe infinitif

Exemple chez Hugo avec en réfléchissant à :

En réfléchissant à ceci, il en vint à tomber dans des perplexités. Il s’interrogea.

Exemple chez Balzac avec avant de partir :

Avant de partir, il se faisait la barbe, se parfumait et mettait du linge blanc.

Des groupes pronominaux

Exemple chez Zola avec devant lui :

Devant lui, brusquement, deux yeux jaunes, énormes, trouèrent les ténèbres.

Des adverbes ou des groupes adverbiaux

Exemple chez Léon Bloy :

Très régulièrement, il vint près d’un mois et tendit l’oreille comme un lévrier, sans recueillir la matière d’une concluante et valable déposition.

Exemple chez “Tolstoï” :

Mais auparavant, il alla chez son père, avec qui il était en mauvais termes à cause d’une nouvelle famille que son père avait installée.

Exemple chez Chateaubriand, avec le classique des classiques :

Soudain débouchent de toutes les portes des vaches, des génisses, des veaux, des taureaux ; ils envahissent en beuglant la place du village ; ils montent ou descendent de toutes les rues circonvoisines, et, s’étant formés en colonne, ils prennent le chemin accoutumé pour aller paître.

Des noms, des groupes nominaux

Exemple chez Chateaubriand :

Le soir, à sept heures, on entend de nouveau la trompe ; c’est la rentrée des troupeaux.

Exemple chez Dumas :

Le même jour, Dantès partit sans dire où il allait, prenant congé de l’équipage de la Jeune-Amélie par une gratification splendide, et du patron avec la promesse de lui donner un jour ou l’autre de ses nouvelles.

Les prépositions simples :

Plus simples que les locutions prépositives, une préposition peut être un connecteur logique efficace :

À. Après. Avant. Avec. Chez. Contre. Dans. De. Depuis. Dès. Derrière. Devant. Durant. Entre. En. Envers. Excepté. Hormis. Jusque. Parmi. Pendant. Pour. Près. Sans. Sauf. Selon. Sous. Sur. Vers. Voilà.

On :

Certaines phrases avec « On » (ou « il) permettent également de faire office de « connecteur » : On eût dit, on aurait cru, on se serait cru.

La voix passive peut produire le même effet qu’un connecteur : « Ils furent réveillés par… » ; au même titre que le plus-que-parfait : « Ils avaient éteint… » ; ou le passé antérieur : « dès qu’ils eurent fini ».

Petite revue non exhaustive, et pêle-mêle, des possibilités en matière de connecteur :

Malgré. Un instant après. Comme une/le… Peu après le. En marge de. Après un instant/ bref (sub.). Devant le. Devant lui. Plus tard. Après le. Alors. Quoi que. Tandis que. À peine. Quand il/le. À mesure que. Arrivé à. Il se mit à. D’abord il, enfin. Ensuite. Une heure après. Dans l’heure qui suivit. Lorsque. Dès le. Ce ne fut que. À… Il commençait à. Un soir/jour, sur… À l’heure du. Dans ces/le… Mais dans. Au déjeuner. Le lendemain. Mais dans… Ces dernières heures. En (+ gérondif examinant, réfléchissant, arrivant à). Il était près de. En fait. Là-dessus. Au bout d’un moment. À un autre moment. À un moment donné. Tout en (+ adverbe passant). En passant près de. Enfin. Il était en train de (…) quand… Pendant quelque temps/plus de. Là-dessus. En cet instant où. En approchant. Entre le. Avant que. Quelques fois. Au moins c’était. À la fin. Au milieu de. Mais maintenant. Par moment. C’était là le/que… Ce qui + verbe. D’ordinaire. Depuis lors. À dater de ce jour. Dans l’attente de. Comme il. Aussi. Maintenant que. Tandis que. Finalement. Encore tout. Quand. C’était le jour où pour. Cependant. Devant la difficulté à. Tout en (lui) + adverbe. Ce fut vers/à la suite de. Enfin. Mais à ce moment. En fait. Depuis le/que. Il se trouva que. Ainsi. Toute la journée. La journée entière. Toute sa vie. Tout au plus. Pendant trois jours/quelques secondes. Pendant des heures/ un bref. Parmi ce/ces/les. À cause de ce qu’. Lorsqu’il eut + participe passé (terminé). Et malgré. Tous les… (+ épithète achevés…) En conséquence. Cette fois. C’était la (énième) fois que. En outre. De plus. De peur que/de. En vue de. Effectivement. Puisque. Grâce à. À cause de. En raison des/de. Dans la mesure où. Compte tenu de. Ainsi que (…) le (+ verbe penser, craindre). Autant que. Aussi (adj) que. Aussi + autre connecteur (maintenant). Plus que. Selon. Comme si. Suivant le/les. En dépit de. D’un autre côté. Quoique. Bien que. Alors que. Sans que. Quel que soit. Même si. Certes. De même. Évidemment. Toutefois. Il est vrai que. En somme. Ainsi. Bref. En définitive. Si. Au cas où. À moins que. En songeant/admettant/supposant que. Pour peu que. Sans doute. Dans l’hypothèse où. Ainsi + adj. Ainsi donc. Par conséquent. Par +subs (habitude, timidité, générosité) il + v. Tel que. Comme le (+ soulignait, pensait, reconnut, prouvait). Car. En effet. C’est ainsi que. Du fait de. Ce que… Parce que… D’ailleurs. Il avait fallu ensuite. Au contraire de. Pour sa part. En dépit de. Néanmoins. Au lieu de. Pourtant. Mis à part. En dehors de. Hormis. À défaut de. Excepté. Sauf. Avant même que. Avant que. Après que. Alors qu’il… ainsi. Dès lors que. Depuis que. Tandis que. En même temps que. En peu de temps. Pendant que. Au moment où. Quoi qu’il. Bien qu’il/que. Afin de. Afin que. En vue de. En cas de. De plus. De façon à ce que. Pour que. Bien sûr. De sorte que. Par suite de. Partant. Pour sa part. Jusque-là. D’ici là. Un jour. Le même jour/soir. Sans perdre un instant/sec. Pendant ce temps. Dès que possible. Dès le/la. Dernièrement. Désormais. De là. Déjà. Souvent. Soudain. Sitôt. Quelques fois. Plus. Parfois. Longtemps. Jamais. Entre-temps. Enfin. D’abord + adj (étonné). Bientôt. Aussitôt. Après. Alors. Suivant les… À présent. À l’instant où. Et il + pqp. Après une seconde de. À plusieurs reprises. À cet instant. Quelques minutes plus tôt. Maintenant il. Tout de suite. Tout à coup. C’est alors que. Auparavant. Pour le moment. Dès qu’il eut (passé antérieur). Ce n’est qu’en. Dans la rue. À l’auberge. Une fois encore/de plus. Au milieu de/du. Il y avait (là). Il y eut alors. Il y eut. Ils passèrent par/à. Régulièrement. Une heure plus tard. Chaque jour/minute. Une autre fois. Aucune. Certaines fois. Certains jours. Divers éléments/événements. Plusieurs fois/jours. Encore quelques. Une dizaine de. La plupart (du temps). Pas un ne. Sans même. Après avoir/s’être. Quand il fut + participe passé (proclamé, passé antérieur). Sur ces paroles/entrefaites. En temps normal. En attendant. Au moindre. Au plus près de. Pour l’instant. Des jours durant. D’emblée. Tout bien considéré. De longues secondes s’écoulèrent (passèrent). Deux (plusieurs) heures durant. Tout au long de. Ce jour, cette nuit-là. Çà et là. Et quand, ayant/étant. Une fois sur place/à bord/dans/à. Le soir venu. Au retour de. À l’arrivée de. Il/le venait de. À sa grande surprise/satisfaction/consternation. Il vit soulagé que. Vers midi/minuit/onze heures. À (certains/un) endroits. Au bout d’une heure. De toute/À l’évidence. Le premier jour. Il était… quand. Un jour vint où. C’est à peine si. À peine. Ils ne tardèrent pas à s’apercevoir que. Quand ils rencontrèrent. Après des heures de. Ne pouvant plus. Non loin de (là). Au pied de. Sans lui laisser le temps de. De temps en temps. À l’aide de. Au bout de. Si (adj.) fût… Jusqu’au moment où. Il y avait de cela quelques. Fallait-il que. Au besoin. En premier lieu. À vrai dire. En vérité. À cette époque/la fin de. C’est seulement au cours de cette période. Au cours du mois de. Vers le milieu/début/fin. Peu à peu. Autour de (lui)/du. Moins d’une semaine/jour après. Jour après jour. Ce jour-là. C’est le jour/nuit suivant que. Sans que (+ subj). À juste titre.

Publicités